Première pression contre la nasse

Poussés par notre volonté de crier haut et fort que la politique ne se résume pas au vote, nous avons paradoxalement décidé de participer à l’élection présidentielle. Mais pas pour se présenter, ni pour ajouter notre voix au brouhaha insupportable sur tel.le ou tel.le candidat.e.

Alors que certain.e.s décident de rester en dehors de la farce, – par convictions, ou défaitisme – nous avons décidé au contraire de nous jeter dans la mêlée.

Nous pensons qu’il ne suffît pas de s’appuyer sur les forces en présence pour s’attaquer à la présidentielle. Il nous faut aussi faire entendre nos idées, faire connaître notre conviction que la politique, c’est à dire l’organisation de nos vies, ne passe en rien par le système électoral. Au contraire, ce dernier constitue un obstacle à franchir pour commencer à concevoir des façons de vivre, tout simplement, mieux.

Lors de ces moments électoraux, l’ouverture à la discussion politique (même si elle concerne  trop souvent des promesses qui on le sait, ne seront jamais tenues)  se fait bien plus facilement que le reste du temps. Nous souhaitons saisir cette occasion pour réfléchir et discuter de ce que l’on entend par « la/le politique », « le vote et l’abstention  » ou encore « la démocratie ».

Cette année, l’exaspération n’a jamais été si forte. Même si peu de gens assument encore leur volonté de s’abstenir ou bien leur sentiment que d’autres voies sont possibles, jamais autant de monde n’a eu aussi peu envie de voter.

Nous pensons que, comme nous, beaucoup de monde souhaite enfin parler de ce qui est important, du réel, des autres possibilités, celles qui n’apparaissent pas à la télé.

Notre but n’est pas de délivrer un message ou des solutions toutes faites, mais bien profiter de ce moment pour échanger, partager nos expériences, créer du lien et agir.

Pour cela il nous faut faire irruption dans la campagne, exprimer nos envies, manifester notre existence. Il faut faire savoir à toutes ces personnes qui n’en peuvent plus de ces mensonges, qu’ils ne sont pas les seul.e.s. Que nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus vouloir aller voter. De plus en plus nombreux à vouloir nous regrouper pour ne pas subir une énième année électorale. Et surtout, que nous désirons y faire face ensemble.

***

Nous ne doutons pas que le combat soit inégal, que médias, sondages et candidats sont bien trop copains, riches et rodés pour que nous ayons une chance de les contrecarrer. Pourtant nous croyons en la possibilité de voir apparaitre un mouvement qui nous permettrait d’affirmer publiquement que nous avons décidé de ne plus participer à la foire électorale.

Ce premier texte fait office de contribution au déclenchement d’une contre-campagne présidentielle, à laquelle nous avons décidé d’ajouter nos forces.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s